Servez de la bonne raclette comme il se doit
Mai05

Servez de la bonne raclette comme il se doit

Quelle bonne idée d’organiser une soirée raclette ? En plus de nous réunir à nos amis et notre famille proche, elle nous garde bien au chaud à la maison. Ce plat traditionnel n’a rien perdu de sa saveur et de son charme. Aujourd’hui, Délices et Gourmandises vous donne les clés d’une bonne raclette réussie. Les bons ingrédients à acheter Les fromages à raclette sont nombreux sur le marché actuellement. Cependant, qu’ils soient de Valais, de Franche-Comté ou de la Savoie, ils doivent répondre aux critères obligatoires de la raclette. Avant tout, le fromage que vous devez acheter doit être à base de lait de vache (45 % de mg minimum), à pâte non cuite, mais pressée. Sa production a demandé 8 semaines d’affinage. En revanche, il est tout à fait permis de fondre d’autres types de fromage à pâte tendre. Quant à la pomme de terre, plus sa chair est ferme, plus elle convient à la raclette. L’objectif est qu’elle ne s’effrite pas. Les garnitures possibles pour une raclette classique En moyenne, il faut 200 g de fromage et 3 pommes de terre par invité pendant une soirée raclette. Elle est forcément accompagnée de charcuterie et d’un bon vin grand cru à l’ancienne. N’oubliez pas les condiments comme les cornichons et les petits oignons ainsi que les légumes. Ces derniers ne font pas traditionnellement partie de la raclette, mais ils apportent de la légèreté aux assiettes. Vous pouvez les remplacer par la poire et l’ananas avec une bonne salade. Une raclette originale Si vous voulez surprendre vos convives, vous pouvez jouer la carte de l’authenticité avec une soirée raclette à thème par exemple. Ainsi, vous choisissez un fromage d’une région que vous affectionnez spécialement. Vous servez avec des plats typiques de cette région et un vin qui la représente aussi. Comme exemple, vous pouvez choisir le thème de l’Espagne avec du fromage de brebis, des poivrons et du chorizo. Si vous êtes végétarien ou avide de nouvelles saveurs, vous pouvez remplacer la charcuterie avec des légumes comme les concombres, les carottes, les champignons et l’artichaut, accompagnés de maïs et des fruits comme l’avocat. La raclette avec des fruits de mer (appelée La raclette de la mer) est de plus en plus tendance aussi. Elle est préparée à base de poissons, de crustacés et de coquillages. Et pourquoi pas une raclette sucrée ? Sa garniture est principalement composée de fruits comme la mangue, les pommes, les bananes…, des fruits secs et un peu d’épices (gingembre, cannelle, vanille…). Badigeonnez-la de sirop d’érable ou d’agave ou encore de miel. Faites-en de la compote ou rôtissez le tout avant de servir. Le matériel de cuisson Actuellement, la...

Lire la suite
Les Red Cups : articles tendance pour animer une fête
Jan18

Les Red Cups : articles tendance pour animer une fête

Le Beer Pong reste le meilleur divertissement pour bien animer une fête lors d’une soirée entre amis ou bien avec tous les membres de la famille. Cela demande de l’agilité. Surtout après avoir bu quelques bières. Avant de pouvoir jouer, il faut d’abord connaitre les règles de base du jeu et le matériel nécessaire. Le matériel nécessaire On dit souvent que le Bière Pong est un jeu d’alcoolique qui n’est pas bon pour les jeunes. Il est pourtant possible de remplacer la boisson alcoolisée avec du jus naturel ou non alcoolisé, dans des gobelets bleus ou rouges. Sinon, il faut que chaque équipe ait en sa possession 12 à 20 verres contenant de la bière. Ces fameux Red Cups sont les pièces les plus importantes pour jouer au jeu. Comme on le sait déjà, le « jen-pol » (l’autre nom du beer pong!) se joue sur une surface plane assez longue, plus précisément une table de 240 cm. Et pour marquer des points, il faut trouver deux balles de ping-pong pour chaque équipe. Les règles officielles du Bière Pong Ce genre d’amusement a vu le jour dans les années soixante, notamment dans les campus universitaires des États-Unis. Les règles du jeu sont simples et faciles à appréhender, mais on ne peut pas commencer sans orner la table par des gobelets tendance. Deux équipes doivent s’affronter en duel afin de déterminer laquelle sera le vainqueur du jeu. Le nombre de gobelets dépend du nombre des membres de chaque équipe. 10 à 12 gobelets rouges remplis à moitié de bière doivent être disposé en forme de triangle. Un verre devra contenir de l’eau afin de nettoyer les balles. Le but est de faire entrer la balle dans le verre de l’équipe adverse. Pour cela, les compétiteurs peuvent faire un tir arqué quand la balle est lancée vers haut et décrit un arc de cercle avant d’atterrir dans la cible (gobelet). Ou bien de réussir à faire un tir direct avec une trajectoire droite. Mais le meilleur technique c’est le tir avec rebond, la balle va rebondir sur la table avant de terminer à l’intérieur de l’un des Red Cups de l’équipe adverse. À chaque fois que l’une des deux équipes marque un point, c’est-à-dire, à chaque fois quen la balle de ping pong a atteint la cible, l’autre devra boire le contenu du verre marqué. Le jeu est terminé lorsque deux balles consécutives entrent dans le verre, si elle a été bue à temps le jeu continuera et peut durer pendant des heures lors d’une fête à...

Lire la suite
Top 5 des métiers de l’artisanat alimentaire qui suscitent des vocations
Jan17

Top 5 des métiers de l’artisanat alimentaire qui suscitent des vocations

Les métiers de l’alimentation représentent en France 4% de la population active, avec un nombre d’actifs salariés et non-salariés de 1,1 million. 300 000 entreprises, de la chocolaterie à la boucherie, de la pizzeria au fromager en passant par le traiteur. Autant de métiers qui nécessitent un vrai savoir-faire et attirent toujours plus (entre 1993 et 2009, les effectifs salariés ont connu une progression de + 22,73 %). Certains secteurs sont mêmes en pénurie de main d’œuvre, et offrent de vrais débouchés durables. Voici un point sur cinq métiers de l’artisanat alimentaire à considérer si vous souhaitez vous lancer. Chocolatier confiseur Créer, innover, fabriquer des produits à base de chocolat et toucher les consommateurs qui aiment le plaisir associé à ce produit noble, tel est le défi d’un chocolatier-confiseur. Ce métier est en manque de candidats. Paradoxal lorsque l’on sait que les français sont de très gros consommateurs de chocolats, et que cette consommation évolue années par années. En grande distribution ou chez un artisan chocolatier, ce professionnel doit posséder un CAP Chocolatier-confiseur ou un BTM Chocolatier confiseur, voire un CAP Pâtissier. Conseil : découvrez plus de témoignages de professionnels des métiers de bouche sur le site de MAPA Assurances, rubrique « Entre Pros ».  Reconversions, réussites, innovations… des artisans/commerçants se livrent pour nourrir votre désir d’apprendre un métier alimentaire. Détaillant spécialisé en produits bio Avec l’engouement marqué pour les produits biologiques, de nouveaux métiers apparaissent. Notamment celui de détaillant spécialisé en produits bio ! Il existe un réel besoin de conseil et une vraie curiosité des consommateurs, qui cherchent dans les produits bio une façon de mieux manger. Connaître ces produits et savoir les présenter et les vendre est un vrai savoir-faire. Là encore, les profils manquent. Le nombre d’établissements a augmenté ces dernières années, avec des emplois à saisir. Un diplôme dans la vente (Bac Pro Commerce) est nécessaire, ou même un diplôme spécialisé (Bac Pro A Vente et conseil qualité en produits alimentaires ou CQP Vendeur-Conseil en produits biologiques). Hôte / hôtesse d’accueil Ambassadeur d’une entreprise ou d’un commerce, l’hôte / hôtesse d’accueil joue un rôle clé. C’est lui le premier interlocuteur des visiteurs. Dans le monde des métiers de l’artisanat alimentaire, ce rôle est très important : guider et orienter les visiteurs, gérer les relations, mais aussi les emplois du temps, l’organisation du lieu de vente. Une personne clé, un vrai « visage de l’employeur », qui manque dans les commerces alimentaires. Le niveau bac ou équivalent est demandé, mais c’est surtout un sens du contact et un goût pour la communication qui est nécessaire. Le petit plus : une aisance en langues étrangères pour des boutiques avec une clientèle étrangère. Maître d’hôtel Coordonner l’ensemble...

Lire la suite
Un Barbecue au champagne pourquoi pas ?
Jan13

Un Barbecue au champagne pourquoi pas ?

Moment de partage par excellence, le barbecue rime avec vacances et convivialité, elles-mêmes indissociables d’une dégustation champagne ! Quelques conseils pour goûter tout cela au mieux : Vous pensez, avec raison, qu’un barbecue est la solution idéale pour profiter de vos invités sans passer des heures en cuisine. Un minimum de préparation peut toutefois vous éviter bien des déboires. Exemples : Barbecue et apéritif au champagne pourquoi pas ?  Placer le barbecue avant de l’allumer ! Pas trop près de la cabane de jardin ni des hortensias. Sol en épines de pin fortement déconseillé. A contrario, si vous vous réfugiez sous le patio, gare au carrelage de terre cuite qui supporte très mal les tâches de graisse. Alimenter le barbecue : électricité, gaz, bois ou charbon de bois, un minimum de combustible est nécessaire, si, si ! Dans les deux premiers cas, pensez qu’ils ne sont pas encore disponibles en milieu naturel ! Préparer les grillades : il est très rare qu’une pièce de bœuf se découpe et s’embroche toute seule ; quant aux oignons et poivrons, ils sont carrément hostiles à l’exercice. Mieux vaut les mettre au pli à l’avance !  Savoir quoi boire : il fait chaud, et même très chaud aux abords du barbecue ; le temps nécessaire pour obtenir une bonne braise est on ne peut plus variable, mais généralement longue. Face à un apéritif qui risque de s’éterniser, les alcools forts comme le rhum sont à bannir. Débouchez donc une (pour commencer) bouteille de champagne ruinart. Ce vin se prête à ce moment de convivialité. Il vous accompagnera avec bonheur tout au long de la soirée. Bien entendu vous aurez soin de mettre votre champagne à rafraîchir pour le déguster à la température idéale. Organisation Cuisiner et manger à l’extérieur peut vite se transformer en cauchemar peuplé d’allers-retours et de frayeurs diverses. Pour y couper, vous veillerez à : Préparer sur des plateaux tout ce qui doit se retrouver sur la table dehors (couverts, sauces, olives, salades, serviettes…) et prohiber (y compris pour les invités) tout trajet « à vide ». Laisser un tire-bouchon sur le réfrigérateur. Ainsi, chaque fois que vous viendrez chercher une bouteille de vin rosé frais à point, vous l’ouvrirez sans vous énerver ni le secouer. Désigner un « grand prêtre du feu ». L’intérêt n’est pas seulement de flatter l’ego. Le maître se trouve investi de suffisamment d’autorité pour éloigner les jeunes enfants et de suffisamment de responsabilité pour garder un œil attentif sur le brasier. La fonction mérite des égards. Proposez-lui régulièrement un verre de champagne bien frais ! Tenir près de l’engin : un seau d’eau, une...

Lire la suite
Animations cuisines pour enfants : apprenez-leur à se débrouiller en s’amusant !
Mar17

Animations cuisines pour enfants : apprenez-leur à se débrouiller en s’amusant !

Arrivés à un certain âge, les enfants deviennent curieux par rapport aux aliments que vous leur servez : d’où proviennent-ils, de quoi il s’agit et comment s’est déroulée la préparation. Les animations cuisines sont de belles opportunités pour leur faire découvrir la cuisine et pour leur apprendre à se débrouiller. Les activités manuelles Faire participer les enfants à la préparation d’une recette est certainement la meilleure manière de leur apprendre à cuisiner et à aimer cette activité. Même si un enfant paraît réticent au tout début, il ne sera jamais indifférent aux différents ingrédients que vous allez lui montrer. Pour l’impliquer davantage dans l’activité, il est judicieux de lui confier la tâche la plus importante. Du moins, celle qu’il trouve la plus intéressante. La plupart du temps, il s’agira d’activités manuelles, telle que la préparation de la pâte à pizza et la découpe des légumes. S’il s’agit d’un groupe d’enfants, la préparation de la pâte à sel marche à tous les coups. Il faut simplement de la farine de blé, du sel et de l’eau. La pâte sera ensuite cuite pour plus de fun. Le jeu des goûts Ce jeu est une des meilleures Animations cuisines qui soient sur apetit.fr et il intéresse énormément les enfants de 5 à 10 ans. Il vous suffit de préparer des ingrédients, comme des fruits, des légumes, du fromage, du chocolat et tout ce que vous voulez faire découvrir aux enfants. Mettez-les dans un plateau. Bandez les yeux des participants et faites leur goûter. N’hésitez pas à ajouter des aliments piquants ou amers pour rendre le jeu plus instructif. Il faut bien évidemment que vous vous renseigniez sur les allergies des enfants avant de commencer le jeu. Leur apprendre à fabriquer une toque de cuisinier Cette animation va surprendre l’enfant et éveiller sa curiosité par rapport à la cuisine. Il faut installer les enfants autour d’une table ou par terre. Les outils sont placés au centre de la table. Vous devez faire un premier essai pour leur montrer comment faire. Puis, vous allez les guider petit à petit par la suite. Cette animation devra être priorisée par rapport aux autres, car un cuisinier ne travaille jamais sans sa toque. Les véritables activités de cuisine commenceront lorsque tous les enfants auront leur toque sur la tête. Attention à ne pas favoriser un enfant par rapport à un autre durant cette animation création de toque. Il faut mettre tous les enfants au même niveau pour qu’ils s’impliquent entièrement dans les vraies activités de...

Lire la suite
Mettre fin à sa faim en commandant une pizza à domicile
Fév19

Mettre fin à sa faim en commandant une pizza à domicile

Le nombre de pizzerias ne cesse d’augmenter de nos jours. Chacune propose des prestations et des offres alléchantes afin de séduire plus de clients. Les plus courants sont le service pizza à emporter et la livraison à domicile rapide. De plus en plus de consommateurs apprécient qu’on apporte leurs mets préférés à la maison. Service rapide et livraison dans les meilleurs délais L’achat de pizzas peut se faire en ligne ou par téléphone. Il suffit de passer la commande puis d’indiquer son emplacement. Les pizzaiolos et les livreurs se chargent alors du reste. La nourriture sera concoctée et sera livrée croustillante à bon port. Grâce à une livraison de pizza à Dijon, les acheteurs n’ont plus à se soucier de faire la cuisine. Le service est rapide et le payement peut être effectué en espèces, à la livraison ou en ligne. Des recettes originales au choix Une pizza, avec son fromage (mozzarella), sa pâte épaisse ou fine et ses différents ingrédients, fait le bonheur des petits et des grands. En parlant de recettes, il y en a plusieurs : pizza royale, pizza quatre saisons, pizza au chorizo, pizza aux fruits de mer, etc. La liste est longue. Chaque restaurant ou pizzeria propose des recettes différentes. Il existe des mets simples, mais également des recettes inventives. D’innombrables pizzerias mettent en avant dans leurs menus les spécialités italiennes, car bon nombre de consommateurs en raffolent. Commander différemment Dans certaines pizzerias, les clients ont même le droit de choisir les ingrédients pour garnir la pizza. Le but est alors d’offrir aux consommateurs une expérience culinaire unique. Via leur Smartphone, leur tablette ou leur ordinateur, ils peuvent suggérer les menus qu’ils préfèrent. L’établissement n’aura plus alors qu’à préparer la recette et la livrer. Pour ce qui est de la quantité, le choix est vaste. Il est possible d’opter pour une big pizza s’il est question d’une famille ou d’un groupe de personnes. Pour les personnes seules, la mini pizza fera...

Lire la suite
Quelques astuces pour bien réussir ses macarons
Fév04

Quelques astuces pour bien réussir ses macarons

Quand on se lance dans la fabrication de ces gâteaux ronds, il faut s’attendre à avoir des ratés, on ne les réussit pas à tous les coups. Il suffit parfois d’un tout petit détail qui peut faire échouer leur réalisation. Nombreuses sont les raisons qui peut-être ont été la base de l’échec. Avec le temps et l’entraînement, tous ces soucis ne seront bientôt que de mauvais souvenirs et vos petits délices ne seront plus ratés grâce à quelques astuces. Les ingrédients nécessaires Plusieurs ingrédients sont à préparer pour réussir la recette pour faire des macarons. Les blancs d’œufs vieillis sont parmi les condiments principaux. Séparés des jaunes de nombreux jours ou une semaine avant, ils peuvent être gardés dans une boîte étanche ou un récipient couvert par un film alimentaire. Utilisez-les à température ambiante. Pour cela, sortez-les la veille ou au moins plusieurs heures avant de les utiliser. Cette étape permet aux blancs de monter et de ne pas retomber et pour obtenir une meilleure tenue. Certains ont recours à des blancs d’œufs frais et les tiédissent légèrement au bain-marie. La poudre d’amande du commerce convient tout à fait, car elle est moulue finement. Le sucre glace est primordial. Il est préférable d’utiliser du sucre fin, car il se dissout mieux que le sucre cristal. Choisissez du colorant en poudre ou en gel, le colorant liquide lui, ne convient pas puisqu’il change de couleur à la cuisson et altère la texture. L’eau du robinet ou minérale peut convenir comme le préconise le grand pâtissier Pierre Hermé. Les conseils pour des macarons réussis Le tant pour tant est un mélange qui est fait de sucre glace et d’amandes en poudre. Il faudrait les peser, après les avoir mixés et passés au tamis. Vous devez placer la poudre d’amande sur une plaque 10 minutes au four à 150 ° car elle dessèche, et pour permettre entre autres d’évacuer l’humidité qu’elle contient. C’est également un moyen d’avoir un goût plus prononcé. Il est idéal de torréfier la poudre d’amande par temps humide. Mixez-la avec le sucre glace pour permettre au mélange d’être le plus fin possible et ainsi avoir des coques lisses et brillantes. Cependant, il ne faut pas mixer cette poudre plus de 30 secondes sinon elle chauffe et de l’huile apparaîtrait en surface. Il faut passer le mélange dans un tamis fin pour améliorer l’affinage du tant pour tant. Le colorant doit être ensuite ajouté dans les blancs d’œufs. Vous pouvez aussi en mettre dans la meringue italienne pendant son refroidissement. Et mélangez les blancs d’œufs avec le tant pour tant pour avoir une pâte compacte. Ces macarons sollicitent de...

Lire la suite
Savourer les saveurs aromatiques exceptionnelles des vins du Languedoc
Sep14

Savourer les saveurs aromatiques exceptionnelles des vins du Languedoc

Quoi de mieux que d’accompagner un bon repas d’un cru aux saveurs exquises ? Les vins du Languedoc sont particulièrement savoureux avec leurs arômes de raisin frais. Dotés d’un millésime exceptionnel, ils sont parfaits pour accentuer le goût des plats, salés comme sucrés. Vins du Languedoc : un cru exquis aux arômes de raisins frais Picpoul de Pinet, Grès de Montpellier, Terrasses du Larzac, Pic Saint Loup, Terrasses de Béziers, Pézenas, Cabrières, Sommières… les vins du Languedoc sont reconnus comme étant des crus exquis délicieusement parfumés aux arômes de raisins frais. Ils sont tout simplement savoureux et se dégustent idéalement avec des plats à base d’aubergine, de bœuf ou de brie pour les vins rouge, et à base de bourride, cassolette ou de coquille Saint Jacques pour les vins blanc. Rouge ou blanc, les vins de Languedoc sont toujours aussi savoureux : l’arôme de raisin frais accentue parfaitement le goût des plats, sucrés comme salés. Ils représentent le cru idéal pour accompagner un dîner spécial en famille ou entre amis. Vins du Languedoc : un millésime exceptionnel pour un vin d’exception Les vins du Languedoc sont généralement caractérisés par un millésime exceptionnel, preuve qu’ils sont non seulement exquis, mais également d’excellente qualité. Ils affichent d’ailleurs un millésime excellent, voire exceptionnel depuis l’année 2008. À noter cependant que les meilleures années d’un vin d’appellation Languedoc sont les suivantes : 1998 et 2001. Et sinon, les millésimes d’exception pour les vins rouges sont les années 2001 et 2005 tandis que les millésimes d’exception pour les vins blancs sont les années 1988 et 1998. Vins du Languedoc : du vin blanc moelleux tous simplement exquis Les vins Languedoc sont réputés pour être absolument délicieux et désaltérants. Plus particulièrement les vins blanc mousseux qui sont caractérisés par des bulles à la fois gourmandes et délicieuses. Difficile de ne pas être conquis par ce vin délicieusement sucré et vouloir en reprendre après. Souvent cantonnés à l’apéritif ou au dessert, les vins blancs moelleux Languedoc peuvent se déguster tout au long des repas, à condition de les servir avec les mets adéquats : avec du foie gras ou du fromage corsé par exemple. Découvrir plus d’idées sur les accords mets vins du Languedoc, sur...

Lire la suite
Gastronomie et jeux culinaires : les français tous toqués de cuisine?
Juin12

Gastronomie et jeux culinaires : les français tous toqués de cuisine?

C’est un drôle de constat: bien qu’on ait de moins en mois de temps à consacrer à la cuisine, on est, paradoxalement, de plus en plus intéressés par celle-ci. Preuve en est du nombre d’émissions et de jeux culinaires qui occupent le paysage audiovisuel français. Les émissions culinaires un festin audiovisuel Un dîner presque parfait, Oui Chef!, Chef la recette! , Top Chef, Le chef contre attaque, Cauchemar en cuisine, Master Chef, Dans la peau d’un chef, … Le nombre d’émissions dédiées à la cuisine ne se compte pas sur les doigts de la main, et les titres évocateurs, continuent d’attirer les téléspectateurs, en les poussant à se demander ce que leur réservera cette armée de Chefs cuisiniers la semaine suivante. C’est cette tension qui maintient les spectateurs en haleine. A la clé, des découvertes d’associations surprenantes et de plats croquants-gourmands, qui nous font saliver devant notre écran. Et la promesse que nous nous faisons tous à nous même « Moi aussi, la semaine prochaine, je m’y met! Dans ma cuisine, ce sera moi le chef ». Quand le jeu tourne au vinaigre Bien que l’audience soit toujours là, et que de nouveaux programmes surgissent chaque année (c’est le cas de Dans la peau d’un Chef) on remarque cependant une évolution du jeu culinaire. Si au départ, la brigade de Cyril Lignac dans Oui Chef! était composée de personnes ne disposant pas de compétences particulières en cuisine, venus uniquement avec la soif d’apprendre à manier la louche et le fouet, sans être jamais à l’abri de commettre une ou deux casseroles, on trouve aujourd’hui des combats de chefs, où les personnalités s’attardent parfois plus à voler les crevettes des autres participants qu’à tenter d’inventer des recettes originales. Une évolution qui parait logique – impossible de présenter la même émission pendant des années, il est nécessaire aujourd’hui à la télévision comme ailleurs, de se renouveler, notamment lorsqu’un programme perd de l’audience – mais qui parait aussi surprenante. De l’idée même que chacun d’entre nous puisse être capable de créer un dîner digne d’un étoilé du guide Michelin, nous sommes passés à de l’inaccessible, du beau qui fait saliver, mais qui devient compliqué à reproduire chez soi si l’on a pas pris de cours de cuisine. Par conséquent, on en vient à trouver le temps d’aller prendre des cours pour pâtisser des macarons, mais pas à dégager quelques heures pour créer un dîner à la maison. La cuisine, synonyme de convivialité L’engouement masochiste que nous avons pour les émissions culinaires (particulièrement quand notre, frigo est vide…) viendrait , entre autre, d’une envie de convivialité. A l’heure où l’on n’est pas certain de garder...

Lire la suite
L’été ou le régal des gourmants
Mai27

L’été ou le régal des gourmants

Le soleil commence à faire son apparition et les salons de jardins sont de sortie. Les terrasses des bars et cafés se remplissent, les touristes et locaux profitent des rayons du soleil pour prendre le temps de profiter des espaces extérieurs. Que ce soit à domicile, chez des amis ou bien dans des restaurants, les terrasses sont prisées pour savourer les repas de midi et du soir. C’est un signe, l’été est enfin arrivé ! Le barbecue, un air de vacances Le barbecue est un incontournable de l’été, on ne s’y trompe pas. Rare sont les courageux à tenter d’allumer un feu de bois à l’automne ou au printemps pour régaler ses convives. Rien de tel que le soleil de l’été pour apprécier la préparation au barbecue. On retrouve d’ailleurs cet appareil de cuisson dans la plupart des foyers, que ce soit électrique ou bien plus artisanal en brique. Dès les premiers rayons chauds de soleil, les barbecues poussent comme des champignons dans la plupart des magasins spécialisés et grande surface. Rien de plus tentant quand on pense aux saucisses, merguez ou steack que l’on va griller sur les braises en famille ou entre amis. Un vrai sentiment de vacances et de détente ! Pour les bricoleurs novices ou initiés, il n’est pas compliqué de construire son propre barbecue. Il suffit de se munier de quelques briques adaptées à la chaleur, que l’on nomme brique réfractaire. Ces briques doivent être assemblées de la colle spécifique et des joints alimentaires spécial barbecue. A vous les grillades ! D’où vient le terme barbecue ? Selon les étymologistes, l’origine du mot barbecue est hispano-américaine. Des explorateurs espagnols auraient découvert aux Caraibes une tribu qui utilisait le mode de cuisson suivant : la viande était disposée sur une grille en bois au dessus d’un brasier. La viande à une certaine hauteur était protégée des animaux et cuisait lentement. Ce procédé s’appelait « le barbacoa » et fut importer en Europe par les Espagnols à leur retour. Sources :...

Lire la suite